De la peur en Amérique: l’écriture au défi du frisson

18,00 

L’émotion semble avoir retrouvé droit de cité dans le discours critique. La peur, qu’elle soit terreur sacrée, frisson érotique… traverse la littérature américaine, façonne et défait le texte, des récits Puritains au roman contemporain.

En stock

Prix du produit
Montant total des options:
Total de la commande:

L’émotion semble avoir retrouvé droit de cité dans le discours critique. La peur, qu’elle soit terreur sacrée, frisson érotique, esthétique, ou angoisse du vide, traverse la littérature américaine, façonne et défait le texte et la lettre, des récits Puritains au roman contemporain. Paradoxale, la peur figure l’écriture tout en mettant en péril le processus de figuration. Défi lancé à la lettre même, qui ne peut en faire son objet sans s’en défaire, ni la défaire, la peur resurgit pourtant dans les turbulences du texte, narratives, poétiques ou figurales, au moment où l’écriture tremblait de la perdre vraiment.
Cette peur de «perdre» la peur habite la littérature de Nouvelle-Angleterre, à laquelle est consacrée la première partie de cet ouvrage quant aux articles de la deuxième partie, ils s’attachent à débusquer l’omniprésence de la peur dans des romans et nouvelles des XXe et XXIe siècles.

Poids 353 g
Dimensions 15 × 23 cm
Auteur

Bauer Sylvie, Roudeau Cécile, Salati Marie-Odile

Collections & revues

Ecriture et représentation

ISBN-13

978-2-915797-76-3

ISSN

1774-3842

Date de parution

2010

Pagination

234

Thème du livre

Littérature