La Surface instable

20,00 

Ce quatrième volume publié sur le thème de la surface en littérature et dans les arts visuels, suite à La surface (2005), Jeux de surface (2006) et La surface : accidents et altérations (2010), est consacré à la surface instable.

En stock

Prix du produit
Montant total des options:
Total de la commande:

Ce quatrième volume publié sur le thème de la surface en littérature et dans les arts visuels, suite à La surface (2005), Jeux de surface (2006) et La surface : accidents et altérations (2010), est consacré à la surface instable. Il a pour objet d’étudier la surface dans son instabilité, de s’engager dans un parcours toujours horizontal mais indécis, de considérer les espaces mouvants, trompeurs, les paysages fluctuants. Les domaines de spécialité des contributeurs étant variés, les quinze articles publiés offrent un large panorama des différents champs artistiques : littérature, poésie, théâtre, peinture, photographie, sculpture, architecture, vidéo, cinéma. Les surfaces instables examinées sont donc multiples. Il est cependant possible de distinguer deux grandes catégories en fonction de l’origine de l’instabilité : les surfaces dont l’instabilité est inhérente à la matière dont elles sont faites et les surfaces inventées pour créer une instabilité chez le lecteur ou le spectateur. Le premier volet de cet ouvrage présente des surfaces formées d’éléments naturels dont la consistance est intrinsèquement mouvante comme les eaux qui ondoient ou la neige qui s’étale inégalement, ou bien encore de matières malléables comme le sable, la boue ou l’asphalte, et aussi des dispositifs dont la surface n’est jamais définitivement établie comme certains plateaux de théâtre. Le deuxième volet de ce recueil concerne des surfaces observées d’un point de vue singulier et déstabilisant ou qui elles-mêmes déstabilisent la perception et/ou la compréhension du spectateur ou du lecteur. Nous constatons à nouveau, à travers les études recueillies, que la surface se révèle comme un lieu privilégié de l’expression artistique et nous voyons, dans ce dernier volume, que si l’artiste peut être déconcerté par l’instabilité des surfaces, qu’il s’agisse de celles du monde qui l’entoure ou de celles que son art privilégie, il tire toutefois parti de ce trouble pour enrichir sa perception et sa représentation du monde et des êtres qui y vivent, et il le fait au point, parfois, de provoquer lui-même l’instabilité de sa surface de prédilection soit en inventant de nouvelles formes soit en altérant la perception du lecteur ou du spectateur.

Poids 332 g
Dimensions 15 × 23 cm
Auteur

Maigron Maryline, Perotto Anne-Lise

Collections & revues

Ecriture et représentation

ISBN-13

978-2-919732-11-1

ISSN

1774-3842

Date de parution

2012

Pagination

219

Thème du livre

Littérature