De la représentation de la crise à la crise de la représentation, Esthétique et politique de l’Anthropocène

25,00 

Ce volume pluridisciplinaire s’inscrit dans le champ des humanités environnementales. Il est composé de travaux en sciences humaines et sociales : l’histoire, les cultural studies, la littérature (notamment l’écocritique), la philosophie, l’anthropologie, les arts visuels, la géographie, les arts de la scène, et le cinéma.

En stock

Prix du produit
Montant total des options:
Total de la commande:

L’anthropocène désigne une réalité matérielle terrestre inégalement distribuée et morcelée, engendrée par des pratiques et non un état de conscience. Mais notre hypothèse est que les crises environnementales de cette nouvelle ère géologique entraînent des changements dans les représentations culturelles de ce que nous appelons l’environnement, et de notre relation à ce dernier. En retour, ces représentations conditionnent notre mode d’être dans l’environnement, affectant celui-ci. Malgré la persistance au début du XXIe siècle de topoi manifestant une relation dichotomique entre l’homme et la nature, nos modes de représentation sont aujourd’hui en crise. Quels sont les éléments déclencheurs de ces changements de paradigme ? Et y a-t-il réellement changement, ou restons-nous, pour ce qui est de la culture occidentale, cantonnés à l’opposition nature/culture, et à une continuité dans la croyance de notre toute puissance transformatrice ? Ce volume pluridisciplinaire s’inscrit dans le champ des humanités environnementales. Il est composé de travaux en sciences humaines et sociales : l’histoire, les cultural studies, la littérature (notamment l’écocritique), la philosophie, l’anthropologie, les arts visuels, la géographie, les arts de la scène, et le cinéma.

Poids 598 g
Dimensions 15 × 23 cm
Auteur

Schmutz Hélène (dir.)

Collections & revues

Sociétés, religions, politiques

Pagination

418

Thème du livre

Histoire